AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 OS - Blanche-Mary

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar

Invité

MessageSujet: OS - Blanche-Mary   Ven 13 Sep - 22:29

Genre : Parodie
Personnages : EXO, Soo Min (votre modo préférée parce que je le vaux bien) et des figurants...

Note : Attention aux yeux c'est rempli de conneries en tout genre. A l'origine, je l'avais écrit pour l'annivd'une amie donc il est assez vieux, surtout que j'écris plus maintenant.









Blanche-Mary
 
 
Il était une fois dans un lointain royaume se trouvant sur l’exoplanète. Une reine du nom de Soha était assise sur un balcon de son château, brodant une serviette des initiales LH. Quelques coups retentirent à la porte de la chambre de la reine qui finissait son ouvrage. Cependant lorsqu’elle vit son serviteur Luhan passer le seuil de la pièce, elle prit peur et se piqua le doigt.
 
- Oh putain d’aiguille de merde !

- Votre majesté, dit-il courant à ses pieds pour inspecter sa main.

- Luhan… Que fais tu ici ?! Le roi pourrait te voir et te faire exécuter !

- Ma reine je me languissais de vous voir… Vous et notre enfant qui grandit en vous…
 
Elle posa son index sur ses lèvres, le priant de se taire, si quelqu’un l’entendait elle le perdrait à jamais. Il la rassura lui indiquant qu’il s’était assuré qu’il n’y avait personne aux alentours et qu’ils étaient seuls. Le serviteur se pencha et vit les gouttes de sang dans la neige sur les bordures du balcon.
 
- Comme c’est beau, s’exclama t-il. J’espère que nous aurons une fille et qu’elle sera aussi blanche que la neige, les lèvres aussi rouges que le sang et ses cheveux aussi noirs que l’ébène.
 
Ainsi son souhait se réalisa, mais la reine perdit la vie en mettant au monde leur fille. Le roi Kris n’ayant connaissance de l’aventure de la reine nomma sa fille Blanche-Mary.
 
 
Au bout d’une semaine, le roi Kris épousa une autre femme, ne pouvant supporter la solitude. Elle était d’une beauté extrême, avec ses longs cheveux soyeux aux belles boucles brunes, sa taille de guêpe ainsi que ses formes envoutantes, ses magnifiques longues jambes, et son regard de braise. C’était une femme vaniteuse et fière qui avait fait perdre la tête au roi, et qui ne pouvait supporter qu’on la surpasse en beauté. Elle se prénommait Soo Min. Elle possédait un miroir magique qu’elle avait ensorcelé elle-même en y enfermant un génie du nom de Chen. Il était condamné à ne dire que la vérité et la stricte vérité même si ce n’était guère avec de la sympathie.
 
La reine s’y regardait en lui demandant : « Miroir, mon cher miroir, vas y dis moi c’est qui, qui est la plus belle de tout le pays ? ». Celui ci répondit « Toi emmerdeuse ! », et elle était heureuse après l’avoir menacé de le briser et de l’offrir à des trolls pour son manque de respect.
 
Cependant Blanche-Mary grandissait et s’embellissait de jour en jour. Quand elle eut quinze années, elle était plus jolie que le jour et que la reine, elle-même. Un jour que le roi était parti pour un long voyage et que la reine s’ennuyait de ne plus pouvoir satisfaire son appétit sexuel intarissable, elle alla voir le miroir lui demandant : « Chen mon petit miroir, dis moi qui est la plus belle de tout le pays ? ». Cependant celui-ci lui répondit tout heureux : « Blanche-Mary ! HAHA ! Dans ta face la vieille ! ». La reine en fut prise d’un courroux meurtrier. A chaque fois que son regard se posait sur la jeune fille, elle en avait des nausées tellement elle en était épouvantée. Elle arriva à en perdre le sommeil, et n’en pouvant plus elle fit appeler son chasseur Chanyeol.
 
- Ouais ma reine ! Chui là ! dit il en arrivant avec un grand sourire idiot sur le visage.

- Emmènes cette connasse de Blanche-Mary dans la forêt ! Je ne veux plus la voir ! Tue là ! Et comme preuve rapportes moi son cœur, son foie et ses poumons… ajouta t-elle un rictus impitoyable s’affichant sur son visage.
 
Chanyeol se mit à rire pensant qu’elle était en train de blaguer, mais le mauvais œil enflammé qu’elle lui jeta le calma aussitôt. Il grommela en quittant la salle du trône que cette femme était folle à lier mais il obéit et alla chercher Blanche-Mary qui ne se doutait de rien. Il la conduisit dans le bois et attendit qu’ils soient assez loin pour dégainer son sachet de crack… Heu non pour dégainer son poignard pour percer le cœur de la jeune fille.
 
- HAAAAAAAAAAAAAN Chanyeol ! pleura t-elle. Fais pas ça s’il te plait ! Ne tues pas ce pauvre lapin !

- Hein ? Quoi ça ? répondit Chanyeol étonné.

- Tu voulais pas tuer ce petit lièvre ? demanda t-elle les mains jointes et les yeux embués de larmes.
 
« Qu’est ce qu’elle raconte celle là ? » pensa Chanyeol ne captant pas très bien la situation. Il remarqua finalement le gibier dont elle parlait entre ses jambes mais il le chassa d’un léger coup de pied.
 
- Mais non ! J’allais pas le tuer ! C’est toi que j’allais tuer !
 
Elle se mit à hurler désespérée, tellement fort que Chanyeol laissa tomber son couteau et se boucha les oreilles. N’en pouvant plus, il s’enfuit la laissant perdue dans les bois, seule à son sort. Le chasseur trouva un marcassin qui passait sur sa route, il le tua d’un poignard caché dans sa botte. Il prit ses poumons, son foie et son cœur et les apporta à la reine comme preuve de la mort de Blanche-Mary. Celle-ci se mit à rire d’un timbre diabolique et fit appeler son cuisinier Kyungsoo. Il reçut l’ordre de bien les assaisonner et de les apprêter pour que la reine puisse les savourer au diner. Il pensa comme Chanyeol que cette femme était folle mais elle était terriblement effrayante, donc s’abstins de dire à haute voix ce qu’il pensait. Chanyeol le rassura et lui avoua que ce n’était que les organes d’un marcassin. La méchante reine les mangea avec appétit s’imaginant qu’ils avaient appartenu à Blanche-Mary.
 
La pauvre petite, elle, avait si peur seule dans les bois qu’elle se mit à courir. Elle regardait toutes les feuilles de la forêt se demandant ce qu’elle allait devenir. Elle courut sur des cailloux pointus et entre les épines, elle courut jusqu’au soir quand ses petites jambes ne purent plus la porter. Elle aperçut une petite maisonnette et y entra pour se reposer. Dans la maisonnette, tout était minuscule, gracieux et propre. On y voyait une petite table couverte d'une nappe blanche, avec sept petites assiettes et sept petites cuillères, sept petites fourchettes et sept petits couteaux, et aussi sept petits gobelets. Contre le mur, il y avait sept petits lits alignés les uns à côté des autres et recouverts de draps tout blancs. Blanche-Mary avait tellement faim et soif qu’elle se servit dans chaque assiette et chaque gobelet. Epuisée, elle alla se coucher dans le septième lit qui était à sa taille et s’endormit.
 
Quand la nuit tomba complètement, les propriétaires de la maison arrivèrent. C’était sept nains qui, à la SMEntertainment, travaillaient comme esclaves. Ils allumèrent leurs sept petites lampes et quand la lumière illumina la pièce, ils virent que quelqu'un y était venu, car rien n'était plus tel qu'ils l'avaient laissé.
 
- ATCHOUM ! fit le premier, quelqu’un s’est assis sur ma petite chaise !

- Je vais buter celui qui a bouffé dans mon assiette, dit le deuxième.

- Hum, si mes calculs sont bons, on a volé une goutte dans mon gobelet, ajouta le suivant.

- Je crois que quelqu’un a touché à un de mes petits pois… Enfin je suis pas sure… J’avais mangé avant de partir ?

- Qui a pris mon pain ? fit le cinquième, choqué, en ouvrant de grands yeux.

- On s’est servi de ma fourchette moi… murmura un autre timidement.
 
Le dernier sentant la fatigue le prendre, voulut s’allonger dans son lit, il vit Blanche-Mary endormie. Il appela les autres qui vinrent bien vite et poussèrent des cris étonnés.
 
- Qu’elle est jolie, dit le troisième nain.

- YAH ! Essaie juste de me tromper avec cette gosse et demain tu prends tes cliques et tes claques et tu te casses !! Compris ? lui répliqua le deuxième.

- Ah les garçons, fit le quatrième.

- Voyons les choses du bon côté, ça fera un esclave en plus pour la SM ! Donc un peu moins de travail pour nous, dit le cinquième.

- Bon ma Grinkajy chérie et les autres, je vous propose de la laisser dormir, on règlera ça demain ok ?
 
Ils acquiescèrent et retournèrent dans leurs lits respectifs, sauf le nain qui avait énervé Grinkajy. Il dormait dans le même lit qu’elle normalement mais pas ce soir car l’ayant mis de mauvais poil. Il se trouvera avec une couette et un oreiller à même le sol tandis que le nain qui avait perdu son lit prit sa place à ses côtés comme un petit bébé.
 
Au petit matin Blanche-Mary se réveilla et vit les 7 nains. Ils semblaient si gentils qu’elle resta les regarder jusqu’à leur réveil. Mais à son réveil Grinkajy était de mauvaise humeur, et menant sa troupe et son mari au pas, elle fit asseoir Blanche-Mary sur une chaise et l’assomma de questions.
 
- Comment t’appelles-tu ?

- Je m’appelle Blanche-Mary, répondit celle-ci.

- Qu’est ce que tu fous ici ?
 
Elle raconta sa mésaventure avec le chasseur et la reine, puis comment elle avait fui jusqu’ici.
 
- Ouais, ouais. Bon ! Quelles sont tes intentions envers mon mari ? lui demanda Grinkajy droit dans les yeux.

- Chérie… voulut il vite répliquer.

- Votre mari ?

- Oui ! Mon mari ! C’est pas parce que t’es mignonne que tu crois que tu pourras me le piquer ! FOI DE GRINKAJY !

- Oh mais j’attends qu’un jour mon prince vienne me chercher moi… Enfin je crois pas qu’il soit marié…
 
Grinkajy se calma un petit peu et décida de la prendre parmi ses enfants à la condition, qu’elle fasse le ménage, la cuisine, la vaisselle, le rangement en particulier les lits, la couture, la lessive, le repassage et le tricotage. Blanche-Mary accepta naïvement ne sachant pas le travail qu’elle allait avoir. Les 7 nains se présentèrent alors : le premier était Baekchoum, le second était Grinkajy, le troisième mari de Grinkajy était Suprhof, ensuite Simplhina, Cassyeux, Xiumide, et enfin Laymeur.
 
Blanche-Mary resta auprès d’eux, elle s’occupait de la maisonnette pendant que les nains travaillaient comme des esclaves pour la SM. Elle restait seule toute la journée et s’assurait que leur repas était prêt à leur retour. Les nains la mirent en garde lui disant que la reine allait surement revenir.
 
La reine, cependant, après avoir mangé les poumons et le foie de Blanche-Neige, s'imaginait qu'elle était redevenue la plus belle de toutes. Elle se mit devant son miroir et demanda : « Miroir, mon gentil petit obéissant de miroir qui veut pas se faire exploser, dis moi qui est la plus belle ? ». Le miroir toussa hésitant, ne voulant pas finir en mille morceaux, et répondit :
 
- Ben t’es la plus belle ici… mais… 

- Mais quoi !? Hurla t-elle prête à commettre un meurtre.

- T’es toujours plus moche que Blanche-Mary qui vit chez les nains…

- QUOI ??? cria t-elle hors d’elle, tous ses poils hérissés. Ce chasseur a osé me tromper !
 
La méchante reine Soo Min se mit à chercher un stratagème pour la tuer, car tant qu’elle ne serait pas la plus belle de tout le pays, elle n’aurait pas le repos. Ayant trouvé une idée, elle se déguisa en une vieille marchande de façon à être méconnaissable.
 
Ainsi vêtue, elle franchit les montagnes derrière lesquelles vivaient les sept nains et frappa à leur porte.
 
- J’ai du beau et du bon à vendre ! Pas cher ! Venez acheter !

- Bonjour chère madame, qu’avez-vous à vendre ? demanda Blanche-Mary à travers la fenêtre.

- De la belle, de la bonne marchandise, répondit-elle, des corselets de toutes les couleurs, en montrant un tressé de soie multicolore.

- Je peux bien laisser entrer cette honnête femme, pensa Blanche-Mary.
 
Elle lui ouvrit donc la porte, et acheta un joli corselet qu’elle voulut essayer.
 
- Laisse-moi-t’aider, tu t’y prends mal, lui dit la vendeuse.
 
Blanche-Mary ne se méfia pas, et la vieille serra rapidement et si fort que la jeune fille tomba comme morte sans souffle.
 
- HAHA ! Crève ! Personne ne viendra te sauver, et ton corps ira pourrir dans la terre ! Je serai enfin la plus belle.
 
Elle se regarda dans un petit miroir et retint un hoquet de stupeur.
 
- Mon Dieu que ce déguisement est laid, il faut vite que j’aille me changer moi.
 
Et elle retourna dans son château. Le soir les nains vinrent et trouvèrent Blanche-Mary comme morte. Ils lui retirèrent vite le corselet, enfin juste les filles pour éviter que Grinkajy refasse sa crise. Les nains avertirent la jeune fille et lui dirent de ne plus ouvrir à personne quand ils n’étaient pas là car la vieille marchande n’était autre que la méchante reine.
 
La méchante femme, elle, dès son retour au château, s'était placée devant son miroir et avait demandé :
 
- Bon Chen, c’est qui la plus belle maintenant ? demanda t-elle impatiente.

- Heu…

- Oui !? J’attends !

- Désolé mais tu restes plus moche que Blanche-Mary.
 
Elle poussa un cri tellement puissant que les oiseaux de la forêt en furent effrayés. Aussitôt elle retourna par delà les montagnes, avec son déguisement et frappa à la porte de la maison des 7 nains.
 
- Ah cette emmerdeuse… Me faire me taper ce chemin et elle ne veut toujours pas crever, j’aurai ta peau aujourd’hui, dit elle pour elle-même avant d’entendre la voix de Blanche-Mary à la fenêtre.

- Qui est-ce ?

- Bonjour ma petite, fit elle en changeant sa voix. J’ai de la bonne marchandise à vendre.

- Je n’ai plus le droit d’ouvrir la porte, passez votre chemin…

- Mais tu peux bien regarder non ? Regardes ce joli peigne que j’ai apporté, il serait du plus bel effet dans tes beaux cheveux de jais.
 
Elle lui montra le peigne empoisonné. Blanche-Mary le trouva tellement beau qu’elle ouvrit la porte pour mieux le regarder.
 
- Viens par là, je vais te peigner joliment…
 
Blanche-Mary ne se douta de rien et laissa faire la vieille vendeuse. Mais à peine eut t-elle posé le peigne que le poison agit et la jeune fille perdit connaissance.
 
- HAHA ! Cette fois tu ne t’en sortiras pas espèce de face de bouc ! Qu’est ce que je suis intelligente moi en plus d’être belle, c’est terrible, je m’aime.
 
Ainsi elle s’en retourna dans son château, et au soir les nains retrouvèrent Blanche-Mary dans l’état où la reine l’avait laissé. Dès qu’ils retirèrent le peigne, la jeune fille repris des couleurs et revint à elle. Les nains la mirent en garde de nouveau et lui ordonnèrent de ne plus ouvrir à qui que ce soit, et elle leur promit.
 
Rentrée chez elle, la reine s'était placée devant son miroir et avait demandé :
 
- Chen mon petit miroir ! Vas y dis moi qui est la plus belle maintenant !

- Oh sérieusement ! C’est lassant à force, t’as pas d’autres choses à me demander ?

- Répond ou je t’éclate.

- Ok. C’est Blanche-Mary.

- QUOI ??? hurla t-elle. Cette fille n’est toujours pas morte !!! Elle est pire qu’un cafard ! Tenace et impossible à crever !
 
Aussitôt elle remit son déguisement, sûre de tuer Blanche-Mary  cette fois. Elle ne la raterait pas avec sa pomme empoisonnée et ensorcelée de manière à la rendre magnifique. Ainsi elle retourna à nouveau chez les sept nains et frappa à leur porte.
 
- Je n'ai le droit de laisser entrer quiconque ici, les sept nains me l'ont interdit.

- D'accord ! répondit la vieille vendeuse. J'arriverai bien à vendre mes pommes ailleurs, mais je vais t'en offrir une.

- Non, dit Blanche-Neige, je n'ai pas le droit d'accepter quoi que ce soit.

- Aurais-tu peur d'être empoisonnée ? demanda la vieille. Regarde, je partage la pomme en deux. Tu mangeras la moitié qui est rouge, moi, celle qui est blanche.
 
La pomme avait été traitée avec tant d'art que seule la moitié rouge était empoisonnée. Blanche-Neige regarda le fruit avec envie et quand elle vit que la paysanne en mangeait, elle ne put résister plus longtemps. Elle tendit la main et prit la partie empoisonnée de la pomme. À peine y eut-elle mis les dents qu'elle tomba morte sur le sol.
 
La reine la regarda de ses yeux méchants, ricana et dit : « Blanche comme neige, rose comme sang, noire comme ébène ! Cette fois-ci, les nains ne pourront plus te réveiller ! Adieu ma chère, c’était un plaisir pour moi ! »
 
De retour au pays, la reine demanda une nouvelle fois au miroir qui était la plus belle de tout le royaume. Cette fois ci, il lui répondit : « TOI ! Je peux avoir la paix maintenant ? ». Elle acquiesça et put dormir tranquille de nouveau depuis longtemps.
 
Quand les nains trouvèrent Blanche-Mary étendue sur le sol. Ils cherchèrent mais ne trouvèrent aucun moyen de la réveiller. Ils pleurèrent, Grinkajy surtout parce qu’elle n’avait plus personne pour s’occuper de la maison. Les garçons décidèrent de la mettre dans un cercueil de verre où l’on pouvait de tous les côtés car elle était restée fraiche comme toujours en vie. Ils l'y installèrent et écrivirent dessus son nom en lettres d'or, en ajoutant qu'elle était fille de roi. Ils portèrent le cercueil en haut de la montagne et l'un d'eux monta la garde auprès de lui.
 
Longtemps Blanche-Mary resta ainsi dans son cercueil, toujours aussi jolie. Il arriva qu'un jour un prince du nom de Kai qui chevauchait par la forêt s'arrêtât à la maison des nains pour y passer la nuit. Il vit le cercueil au sommet de la montagne, et la jolie Blanche-Mary. Il dit aux nains :
 
- Laissez-moi le cercueil  je vous en donnerai ce que vous voudrez.

- Non je refuse ! dit Simplhina.

- Simplhina ? Tu sais réfléchir, dit Cassyeux surprise.

- Rien à voir, répondit elle. Je ne veux juste pas la laisser partir avec lui, elle préfère le prince Booboo de toute façon.
 
Le prince Kai leur répondit :
 
- Peu m’importe le prince Boobo, donnez-le-moi pour rien, car je ne pourrai plus vivre sans voir Blanche-Mary. Je veux lui rendre honneur et respect comme à ma bien-aimée.
 
Quand ils entendirent ces mots, les bons petits nains furent saisis de compassion et lui donnèrent le cercueil. Le prince le fit emporter sur les épaules de ses serviteurs. Comme ils allaient ainsi, l'un d'eux buta sur une souche. La secousse fit glisser hors de la gorge de Blanche-Neige le morceau de pomme empoisonnée qu'elle avait mangé. Puis après, elle ouvrit les yeux, souleva le couvercle du cercueil et se leva. Elle était de nouveau vivante !
 
- Où suis-je ? demanda t-elle.

- Auprès de moi, ma douce, répondit le prince Kai, lui volant un léger baiser.
 
Il lui raconta ce qui s'était passé, ajoutant : « Je t'aime plus que tout au monde, viens avec moi, tu deviendras ma femme. » Blanche-Mary accepta. Elle l'accompagna et leurs noces furent célébrées avec magnificence et splendeur.
 
La méchante reine avait été aussi invitée au mariage. Après avoir revêtue sa plus belle toilette et ses plus beaux atours, elle alla s’admirer dans le miroir prenant la pose, se trouvant plus magnifique que jamais. Aussi lui demanda t-elle :
 
- Miroir, mon cher miroir, dis le moi, qui est la plus belle ?

- Ma chère reine, tu es la plus belle, ici, mais la nouvelle souveraine l’est beaucoup plus.
 
La méchante reine en devint folle de rage. Elle se mit à pousser d’affreux jurons et malédictions envers Blanche-Mary et elle eut si peur qu’elle en perdit la tête.
 
 
THE END.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

♦ Avatar : Kim Kibum - Key [SHINee]
Messages : 261
Hwang Jun Su

MessageSujet: Re: OS - Blanche-Mary   Ven 13 Sep - 23:11

Je réserve huhu ♥

EDIT

Bon, je commentaire de bon matin -enfin de bonne après midi maintenant- mais je ne m'en suis toujours pas remise d'hier soir. Me faire lire ça très tard, c'était pas beau pour mon cerveau è_é C'était tellement drôle et frais que les petites parties à l'eau de rose étaient, elles aussi dans un sens, tournées au ridicule. C'est tellement... différent du conte que j'aime ça. En passant, je vais me marier avec le miroir, il est juste trop badass quoi♥ -mur-

J'aime les noms des nains aussi, ça m'a bien fait rire toute seule, dans le noir alors que mes parents dormaient dans la pièce d'à côté. Non mais t'es inhumaine quoi, réussir à transformer un conte qui est, au départ, plutôt triste et que j'apprécie sans plus si ce n'est les nains dedans -sisi- alors bravo ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: OS - Blanche-Mary   Sam 14 Sep - 11:57

Aw mici le petit chaton, comme je te l'ai déjà dit j'avais peur que l'histoire ne soit pas comprise mais bon ca va apparemment x) Merci <3
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: OS - Blanche-Mary   

Revenir en haut Aller en bas
 

OS - Blanche-Mary

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BLOODY EMPIRE :: Hors RPG :: Création :: Ecrits-