AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Tu ne devrais pas te trouver là feat Moon Jae Hyo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
avatar

♦ Avatar : Jung Dae Hyun
Messages : 351
Choi Eun Gyeol

MessageSujet: Tu ne devrais pas te trouver là feat Moon Jae Hyo   Sam 23 Nov - 21:00

TU NE DEVRAIS PAS TE TROUVER LÀ  
Feat Moon Jae Hyo


Jour de repos. Cela faisait plusieurs semaines maintenant qu’il n’avait pas entendu ce mot, ou du moins cette expression, sortir de la bouche de sa mère. Il avait même été jusqu’à supposer qu’elle devait être malade. Et bien qu’il sache qu’un vampire ne tombait pas malade, surtout qu’en plus c’était une Sang Pur, il s’était inventé une malade grave qui n’atteignait que les vampires. Enfin, tout ça c’était avant qu’elle ne le fiche à la porte de son bureau. Oui, même si elle était sa mère, et bien autant dire que madame Choi restait elle-même. Vu que le jeune homme ne s’était pas levé pour partir lorsqu’elle lui avait annoncé, elle l’avait pris elle-même par le bras pour le jeter en dehors du bureau. C’est qu’elle avait une sacrée force en plus de ça. Eun Gyeol n’était que moyennement fatigué par son travail, c’est surtout qu’il était ennuyé parce qu’on lui demandait de faire. Les gens autour de lui ressemblaient plus à des incapables et Eun Gyeol avait du mal à faire preuve de patience avec eux. Au plus grand désarroi de ses employés. Mais pour le moment, ce que le jeune homme ne savait pas, c’est que si sa mère avait décidé de le mettre en repos c’est par rapport à la tête qu’il tirait depuis quelques jours. Le jeune homme ressemblait à un dépressif, il semblait avoir perdu goût à la vie. Il ne faisait plus tellement de reproche aux personnes qui travaillaient autour de lui, il ne charriait plus sa mère. La jeune femme pensait donc qu’il avait besoin de repos pour retrouver son vrai lui. Bien qu’elle ne sache pas pourquoi le jeune homme réagissait ainsi. Enfin, c’est donc sans savoir vraiment ce qu’espérait sa mère à la fin de ce repos, qu’il quitta le siège familial. Le jeune homme se demandait où il pourrait se rendre maintenant, il n’avait pas envie de rentrer chez lui. Il aurait pu aller rendre visite à son frère mais celui-ci devait être occupé, il ne voulait pas le déranger lui non plus, surtout qu’il n’était pas dans son état normal. Tout ça pour dire que Eun Gyeol ne savait pas vraiment où partir ni quoi faire.

Marchant sans regarder devant lui, en plein soleil, cela n’arrangeait rien à son état. Mais il avait vraiment la flemme de se chercher des coins d’ombre, et puis pour le moment cela n’allait pas le tuer. Et il s’étonnerait que quelqu’un tente de le faire en pleine journée alors qu’il y avait autant de personne autour de lui. Il continua à avancer et bifurqua à un moment à l’entrée d’un parc. Il pourrait s’asseoir ici et se mettre à réfléchir, comme il en avait envie. Il vit au loin un banc placé à l’abri du soleil, ce serait le meilleur endroit. Il était un peu isolé, de même le parc était désespérément bien vide, mais c’était aussi plutôt une bonne chose. Personne ne viendrait déranger sa tranquillité. Le jeune homme se laissa aller à ses pensées, il repense à tout ce qui lui était arrivé depuis ces quelques jours. Les rencontres répétées avec ce jeune homme qu’il aurait dû éviter pour sa propre santé. Il s’en voulait d’être aussi faible à cause de lui. Il ne le voulait pas, il ne voulait pas s’attacher mais voilà, il avait dû se mettre à l’évidence qu’il ne pouvait plus y échapper. Il s’en faisait autant pour le jeune homme qu’il pouvait avoir peur pour son frère. Le pire c’est que pour la première fois de sa vie, il s’en voulait pour quelque chose qu’il avait fait par simple égoïsme. Faire perdre à l’autre son frère était un point qu’il ne pouvait réparer et il ne pouvait pas non plus revenir en arrière. Et malheureusement il ressentait sa douleur parce que le Sang Pur avait lui-même vécu la même chose. Mais ce qu’il avait fait, était fait sans solution pour réparer sin erreur. Enfin, peut-être devait-il jouer là-dessus pour détruire le peu de sentiments qui commençaient à prendre possession de lui lorsqu’il était en présence du jeune homme. Il devait surement trouver un moyen de se faire détester.

Enfin, toute à ses réflexions, le jeune homme sentit une présence non loin de lui. C’était très faible, mais il sentait que la personne s’approchait encore et encore de lui. Il avait des sens très développé même lorsqu’il se trouvait au soleil, et il était sûr qu’un Dracun trainait non loin de lui. Mais il ne voulait pas fuir, mais il ne souhaitait pas non plus avoir affaire à lui. Que devait-il faire ? Restant assis là où il était, et faisant comme-ci de rien n’était. Il décida que la meilleure solution était de ne pas bouger et d’attaquer l’autre si celui-ci tentait d’atteindre à sa vie. Eun Gyeol ne ressentait pas tellement l’envie de tuer un Dracun, et il n’avait surtout pas envie de se retrouver face à l’un d’entre eux. Il avait beau avoir du contrôle sur lui et ses actes, vu son état d’esprit il ne pouvait plus être sûr de rien. Et s’il venait à tuer quelqu’un là dans ce parc, il allait s’attirer des ennuis et sa mère ne serait surement pas du tout d’accord avec cela. Alors adieu à ses jours de repos, et le jeune homme voulait tout sauf ça. Il sentit les pas se rapprocher, il sentit la présence près de lui, restait maintenant à savoir si l’autre allait passer à l’attaque ou pas.




Dernière édition par Choi Eun Gyeol le Lun 30 Déc - 13:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

♦ Avatar : Ho Jun Yeon
Messages : 60
Moon Jae Hyo

MessageSujet: Re: Tu ne devrais pas te trouver là feat Moon Jae Hyo   Jeu 28 Nov - 19:43



Tu ne devrais pas te trouver là



Le monde continuait de tourner, inlassablement.
Et mes activités –professionnelles ou non- avec.

Je soupirai un grand coup avant de regarder le tas de paperasse entassé sur le bureau. Ils se foutaient tous à nouveau bien de ma gueule. Depuis quand les apprentis devaient-ils s’occuper de ce genre de chose ? Sauf erreur de ma part, ce n’était pas mentionné dans le contrat. Or, je ne faisais jamais d’erreur.
Comme toujours, l’envie d’envoyer valdinguer ce travail s’imposa avec force dans mon esprit, d’une façon si violente que je dus me mordre la joue jusqu’au sang pour me contenir. Je ne le nierai pas, j’étais d’un caractère particulièrement détestable ; dépourvu de toute patience et n’agissant qu’au grès de ses envies. Et, cette chose en particulier s’avérait fastidieuse, longue et bien plus que chiante. Vraiment tout ce que je ne pouvais supporter.
Mais il fallait « sauver les apparences » et pour cela, je devais véritablement le faire. Je devais, encore une fois, revêtir un masque, jouer les gamins ingénus et serviables qui collaient parfaitement à mon visage. C’est pourquoi, plutôt que de claquer la porte, j’avais accepté de leur rendre ce service, affichant un grand sourire mielleux.
« Parfois, je me dégouterai presque »

Ce n’est qu’une bonne poignée d’heures plus tard que je terminais, exténué. C’était immoral de me faire faire ce genre de truc… Même si je venais d’arrêter, les chiffres défilaient encore devant mes yeux, me donnant un atroce mal de crâne. Honnêtement, c’était un véritable moyen de torture. Qui aurait cru qu’un jour on me ferait faire des conneries dans le genre ?
Descendant dans le hall de l’agence d’un pas lourd, je passais une main dans mes cheveux, fatigué. Je n’aimais pas ça. Vraiment pas. Travailler était quelque chose qui m’insupportait. Quoi de plus normal pour quelqu’un qui n’avait jamais eu besoin de le faire véritablement, après tout… Je n’avais jamais eu à le faire et m’étais toujours arrangé pour vivre mieux que convenablement en usant de méthodes disons…plus ou moins légales ? Bref, j’avais signé pour faire du mannequinat puisque cela me semblait amusant et que, par la même occasion, c’était susceptible d’élargir mon cercle de victimes. Pas mal de gens semblaient rêver de se faire un jeune mannequin…
A cette pensée, j’esquissai un rictus mauvais. Quoi que l’on puisse en dire, les humains étaient vraiment des êtres écœurants.

Je faisais un bref signe de main à la « charmante » dame de l’accueil, lui décrochant un sourire amical, signe que je prenais une pause. « Qu’est-ce qu’il ne faut pas que je fasse… » J’avais besoin de refaire le plein d’oxygène, de me vider un peu la tête et de sortir de cette ambiance survolté. Et puis, tant qu’à faire, je n’excluais pas non plus la possibilité d’aller casser la croûte.


J’arpentais les rues d’un air distrait, cherchant sans vraiment le faire de potentiels repas. Le temps était particulièrement agréable et j’avouais avoir la tête ailleurs qu’à me dégoter quelque chose à me mettre sous la dent. Je voulais juste profiter de ce rare moment de temps libre, flâner à droite à gauche, sans but précis. Me changer les idées n’était pas une mauvaise chose. A vrai dire, si je ne le faisais pas, j’enverrai tout bouler dès que je rentrerai à l’agence. Refaire la décoration des bureaux n’était pas quelque chose qui me déplaisait, mais si je voulais garder mon job un peu plus longtemps, c’était justement ce genre de chose que je devais éviter…

Alors que je m’attardais dans le centre-ville, j’eu une vague sensation, à la fois familière et désagréable. Les yeux plissés par l’appréhension, je l’identifiais sans grand mal. C’était un sentiment diffus, une sorte d’idée, gênante, qui s’imposait de force dans mon esprit et qui ne voulait disparaître malgré mes efforts pour la repousser. C’était tout simplement une obsession, un appel lancinant qui se faisait de plus en plus douloureux et violent, réclamant d’être assouvis. Un appel que je ne connaissais que trop bien. Et auquel je ne voulais pas répondre.
Comme d’habitude, je tentais de penser à autre chose, de m’éloigner le plus possible de la direction où semblait provenir ces « mauvaises ondes ». Il était hors de question que je me jette tête baissée vers l’objet de mes pulsions. Tout simplement hors de question. Et, il fallait dire que résister n’était pas une chose trop complexe pour moi.
Sauf pour cette fois.
Mes crocs me faisaient mal. Atrocement mal. Mon corps bouillonnait, ma tête ne semblait plus vouloir penser à autre chose que cela… Peu importe ô combien j’essayais de me distraire, sa présence ne s’estompait pas, elle semblait même devenir un peu plus forte à chaque minute. Et c’était insupportable. Je sentais mon être frémir, trembler à l’idée de se repaître du sang d’un de ces individus. Je n’arrivais plus à le contrôler.
L’instinct était devenu trop fort.
Bien trop fort.

Je le trouvais non sans mal, posé sur un banc dans un parc, à l’ombre, protégé par les rayons du soleil. Et, je ne pouvais que dire que je me doutais de l’identité du sang pur en question. C’était lui, toujours le même. Le seul qui me faisait réagir d’une façon aussi violente, empêchant mon corps de m’écouter. Je soupirais avant de m’adosser au tronc d’un arbre, situé à quelques bons mètres de lui, me mordant la joue jusqu’au sang pour ne pas lui sauter dessus. Bien que j’étais venu jusqu’à lui, il me restait un minimum de self-control pour ne pas perdre totalement la raison et tenter de le vider de sons sang. Je disais bien tenter car je savais que j’étais dans l’incapacité des plus totales à tenir un combat contre lui. Et, à vrai dire, je ne le voulais absolument pas.
Je n’avais rien contre les vampires, seulement contre les humains.

- ‘Tain…tu voudrais pas aller te reposer ailleurs ?lançais-je en sa direction. C’est que je commence à en avoir marre de te pister partout comme je sais pas quoi… Et puis qu’est-ce que tu fous dehors à cette heure-ci ?...ajoutais-je plus bas, sur le ton de la réprimande.

Comme je le disais, je n’avais absolument rien contre ce type –à défaut de savoir son nom. Et cela me déplaisait d’avoir affaire avec d’autres vampires, surtout de cet acabit. Qui savait encore quel pouvoir à la con il pouvait avoir…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
avatar

♦ Avatar : Jung Dae Hyun
Messages : 351
Choi Eun Gyeol

MessageSujet: Re: Tu ne devrais pas te trouver là feat Moon Jae Hyo   Jeu 5 Déc - 13:19

TU NE DEVRAIS PAS TE TROUVER LÀ  
Feat Moon Jae Hyo


Eun Gyeol n’avais toujours pas bougé d’un pouce et il ne comptait pas le faire. Mais il sentait le danger se rapprochait. Enfin, ce ne serait peut-être pas un si grand danger, le jeune homme savait se défendre. Et puis, il était sûr de pouvoir mettre l’autre hors d’état de nuire assez facilement. Oui, il se croyait tout puissant, mais il avait vécu bien plus longtemps que ces Dracun et savait qu’il avait des capacités en plus. Enfin plus le temps passé et plus il sentait le rapprochement ralentir. Et bien serait-il tombé pour une fois sur une personne avec un minimum de self-control ? Il était vraiment curieux de voir comment les choses allaient avancer. Ce n’était pas la première fois que le Sang Pur se retrouvait à proximité d’un Dracun. Après tout, cette espèce de vampire venait à lui comme des abeilles allaient au miel. Enfin, quelque chose du genre quoi. Il avait une sorte de détecteur qui faisait qu’il reconnaissant des vampires à plusieurs kilomètres, mais cette détection semblait plus forte dès qu’il s’agissait d’un membre de sa famille. Eun Gyeol savait que cela était dû au fait que ces Dracun avaient été créés grâce au sang de son père. C’était une des raisons pour laquelle il ne ressentait aucun scrupule à tuer cette espèce, s’ils s’approchaient un peu trop de lui. Certains savent mettre de côté cette attirance qu’ils ressentent lorsqu’il s’approche d’un Sang Pur ou d’un Tengu, mais ils étaient peu nombreux.

Eun Gyeol ne savait pas dans quel catégorie celui-ci appartenait mais lorsqu’on lui adressa la parole, il se dit que l’autre semblait ne pas vouloir l’attaquer. Il semblait reconnaitre cette voix, le Sang Pur était sûr d’avoir déjà entendu cette personne mais il ne s’en rappelait pas vraiment. « Je me sens bien ici, pourquoi devrais-je aller me reposer ailleurs ? Ne trouve-tu pas l’air bien plus frais ici ? » Le jeune homme avait répondu sur le ton de la provocation, il trouvait cela plutôt marrant. Et puis, il passait une journée tellement ennuyeuse, il s’était fait éjecter de son bureau par la seule personne à qu’il ne pouvait pas tenir tête alors il avait envie de profiter du moment. Et ainsi profiter de l’autre en s’amusant de ses réactions. Se levant de son banc, il se retourna pour croiser le regard du jeune homme qui venait de lui parler. « Ta tête ne me reviens pas et pourtant j’ai l’impression de t’avoir déjà rencontré. Enfin, sache que je n’ai rien fait ni demandé pour que tu me piste comme tu le fais. Et puis pourquoi je ne serais pas ici en plein milieu de la journée. Le soleil est haut dans le ciel mais là où je suis, il ne me fait rien et je profite du temps. Mais toi, que fais-tu ici ? Est-ce-moi qui t’attire comme cela. » Pour vérifier ces dires mais aussi pour voir jusqu’à quand  l’autre serait capable de se retenir, il fit un pas dans sa direction.  Mais s’arrêta.

« Je suis vraiment curieux à propos de ce que tu vas faire. Alors dis-moi si je m’approche un peu plus tu vas essayer de fuir pour ne pas m’attaquer et risquer de te faire tuer ? Ou tu vas laisser ce qui te pousse vers moi prendre le dessus sur toi et me sauter dessus et aussi risquer de te faire tuer ? »
Eun Gyeol avait mis ses mains dans ses poches et regardaient l’autre, avec un petit sourire moqueur au coin des lèvres. « La meilleur des réponses serait peut-être de le vérifier moi-même non ? » Pour tout dire, même s’il disait cela, Eun Gyeol avait un peu peur de tomber dans son propre piège. Si sa mère l’avait renvoyé du travail ce n’était pas pour rien. Et avec le soleil au-dessus de sa tête, il n’aurait pas pleinement possession de ses pouvoirs alors il avait un peu peur. Mais maintenant qu’il s’était lancé dans cette provocation, il ne pouvait plus reculer. Il fit alors un pas en avant, puis un autre pas et encore un autre. Il ne restait plus vraiment une grande distance entre eux. Mais le jeune vampire s’arrêta de nouveau et regarda le jeune homme face à lui. Il lui suffisait de faire encore trois grandes enjambés pour se retrouver totalement en face du jeune homme. Mais il n’avait pas envie de trop pousser les choses à l’extrême. Alors il a attendu de voir la réaction de l’autre. Ce n’était pas vraiment gentil de sa part de le tenter, de le pousser à bout. Mais Eun Gyeol avait ressenti le besoin d’agir de cette manière, il en ressentait le besoin parce qu’il voulait se faire croire qu’il était toujours aussi froid qu’avant. Qu’il n’avait pas changé pour quelque chose ou du moins quelqu’un de tout guimauve.




Dernière édition par Choi Eun Gyeol le Lun 30 Déc - 13:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

♦ Avatar : Ho Jun Yeon
Messages : 60
Moon Jae Hyo

MessageSujet: Re: Tu ne devrais pas te trouver là feat Moon Jae Hyo   Sam 7 Déc - 23:07





La façon dont il me répondit, d’un air suffisant et hautain, me déplut tout particulièrement. Effectivement, vis-à-vis des personnes de son rang, je n’étais rien de plus qu’un rebut humain, un véritable déchet. La différence qu’il y avait entre nous était énorme, mais cela n’excusait pas son attitude. Je détestais que l’on me prenne de haut, et Sang pur ou non, cela ne changeait rien. Et en cet instant, il semblait me chercher. C’était clairement de la provocation. Ni plus ni moins.
Il se leva du banc sur lequel il était aussi, me regardant droit dans les yeux. Je pinçais les lèvres, mal à l’aise. Rien que de me tenir devant ce mec relevait du calvaire. Ma mâchoire me lançait terriblement tandis que tout mon corps se raidissait au moindre de ses mouvements. C’était une sensation déplaisante, comme si nous étions spectateur, impuissant dans notre propre corps. Ces réactions ne m’appartenaient pas. Non, ce n’était définitivement pas les miennes…mais bien celles d’un prédateur incapable d’agir de manières rationnelles et censées.

Visiblement, et d’après ses dires, je lui disais vaguement quelque chose. Encore heureux… Après tout, c’est pas comme si c’était la énième fois que je lui tombais dessus dans un état quasi-second… Peut-être que je n’étais pas le seul ? Oui, c’était plus que probable. Combien de fois par jour cela devait-il avoir affaire avec des Dracuns à demi fous et incontrôlable ? Intérieurement, je ressentais un semblant de compassion à son égard. Mais même si ça ne devait pas être facile pour lui tous les jours, cela n’excusait en rien le fait qui était en train de s’amuser avec moi.
Je tiquais à sa dernière phrase, essayant de ne pas y comprendre de double sens. Bien évidemment qu’il m’attirait, la question était même complètement déplacée. Qu’est-ce que je pouvais bien foutre ici à son avis ? C’était sûr que je n’étais pas là parce qu’il m’intéressait d’une quelconque façon… Je ne m’intéressais pas aux vieux, et encore moins aux vampires.
Pour accompagner ses paroles, il fit un pas dans ma direction avant de s’arrêter. Des sueurs froides me parcoururent l’échine alors que je me mordais une nouvelle fois la joue pour ne pas me jeter sur lui. La façon dont il jouait avec moi était perfide. Il savait que je n’étais pas dans mon état normal, tout comme le fait que je pouvais lui sauter dessus d’un instant à l’autre s’il poussait les choses trop loin. Et, j’étais dans l’incapacité de fuir. D’une part parce que mes jambes ne voulaient m’obéir et d’une autre, un peu plus méritante, parce ce que mon orgueil d’enfant capricieux me l’interdisait.

Il l’ouvrit une nouvelle fois, se foutant ouvertement de ma gueule. Dans tous les cas, il ne voyait que l’option où je devais mourir. Le petit sourire dédaigneux qui étira le coin de ses lèvres était plus qu’explicite. Je ne représentais rien de plus qu’un insecte qui lui était facile d’écraser. Et il avait raison, je ne pouvais absolu-ment rien contre lui, surtout dans cet état. Tttt…c’était obligé de m’arriver…surtout qu’il me semblait d’une humeur massacrante...
Il s’avança à nouveau vers moi, s’approchant un peu plus à chaque pas. Instinctivement, je reculais. Il était tout simplement hors de question que je le laisse me faire perdre le contrôle de mon corps… Je tenais encore un tant soit peu à ma vie pour souhaiter rester moi-même le plus longtemps possible.
Le Sang pur s’arrêta à quelques mètres de moi, ne me lâchant pas du regard. Il m’avait complètement acculé, et je savais que mon espérance de vie ne tenait qu’à son bon vouloir. Un seul geste de sa part et j’étais mort. Pour de bon, cette fois.

- On s’est sûrement croisé une bonne dizaine de fois ? Faut dire qu’un type comme toi passe pas vraiment inaperçu…du moins pour les personnes comme moi…répondis-je sur un ton que je voulais léger. Et puis crois-moi, je ne viens pas pour tes beaux yeux… Tu vois, si je pouvais, je serais sûrement très loin d’ici.

J’essayais de paraître détendu et ironique, histoire de calmer la tension que je sentais planer au-dessus de nos têtes. Si je pouvais essayer de gagner un peu de temps pour remettre de l’ordre dans mes idées et, si possible, sauver ma peau, je n’hésiterais pas à le faire.

- Et si on calmait un peu le jeu ? Franchement, c’est pas aujourd’hui que j’aimerai finir en descente de lit… Y’aurait pas l’option « j’arrive à me contrôler et on se comporte comme des gens civilisés » ?

Je passais une main dans mes cheveux, embarrassé. Ça ne m’amusait vraiment pas, moi. Je ne voulais pas m’attirer les foudres d’un vampire, surtout que j’étais dans une position de faiblesse. Et puis qu’est-ce que je lui avais fait, moi ?... C’était quand même pas ma faute s’il me rendait incapable de me contrôler…

- Nan sérieux, je sais pas quel est le problème avec toi et pourquoi je ne peux pas m’empêcher de te suivre partout à la trace à la différence des autres Sangs purs, mais ça m’emmerde plus qu’autre chose…tu voudrais pas qu’on règle ça « normalement », genre…sans effusion de sang ?

Je tentais de lui décrocher un sourire amical, sans succès. Ma bouche ne se tordait qu’en un effroyable rictus, laissant entrevoir mes crocs allongés sous l’effet de mes pulsions pour le moins meurtrières… Ça le faisait trop de lui déballer ce genre de choses alors que mon corps me criait de lui déchirer la carotide…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
avatar

♦ Avatar : Jung Dae Hyun
Messages : 351
Choi Eun Gyeol

MessageSujet: Re: Tu ne devrais pas te trouver là feat Moon Jae Hyo   Jeu 12 Déc - 7:06

TU NE DEVRAIS PAS TE TROUVER LÀ  
Feat Moon Jae Hyo


Eun Gyeol n’était pas du genre à se moquer des gens qui se trouvaient autour de lui. Pour lui, on ne trouvait aucun intérêt à le faire. Se moquer d’une personne à cause de sa situation ou pour une autre raison, ne lui donnait aucune satisfaction. Pourtant à sa manière de parler, les gens pouvaient penser le contraire. Son caractère froid ne jouant pas en sa faveur. Enfin. Et puis, c’est vrai, parfois, il aimait provoquer les autres. Il aimait les provoquer pour donner un peu de piquant au rencontre qu’il faisait, mais lorsqu’il le faisait, il fallait vraiment que la personne en face de lui l’insupporte. En gros, il n’y avait pas tellement de personne. Mais aujourd’hui était exceptionnel. Aujourd’hui, il n’était pas du tout d’humeur, il n’avait envie de parler à personne, il ne se sentait pas d’humeur. Sa mère lui avait libéré sa journée, pour qu’il puisse respirer et réfléchir à sa situation. Et il la comprenait, il n’était plus le fils qu’elle connaissait ces derniers jours. Enfin, cela faisait longtemps qu’il ne l’était plus, mais il avait encore une fois changé. Et tout cela à cause d’une personne. Il ne se comprenait pas, comment pouvait-il éprouver autant de chose pour un ancien chasseur. Bien qu’il sache qu’il devait y penser, le jeune homme se détourna de cela pour se défouler sur la personne qui avait dérangé sa tranquillité.

Le dracun ne lui avait rien fait, et au contraire, il se retenait pour ne rien faire. Ce qui en général poussait Eun Gyeol à ne rien faire pour ne pas les tuer. Après tout, il avait assez appris de ces erreurs. Si avant, il les tuait de sang-froid, il avait appris à voir que certains d’entre eux ne voulaient pas leur statut de Dracun. Alors maintenant, il leur laissait le bénéfice du doute. Mais parfois, il était préférable de ne pas se trouver sur son chemin, comme aujourd’hui. Alors, c’est vrai qu’il provoquait un peu l’autre, et que cela ne le gênait pas plus que cela. Mais le pire, semblait être le fait que ce jeune homme ne lui était pas totalement inconnu. Et il n’avait pourtant pas souvenir d’avoir croisé sa route. Oui, Eun Gyeol était quelqu’un d’étrange. Il avait une très bonne mémoire, il pouvait se rappeler d’une voix, d’un visage. Le seul problème, c’est qu’il ne se rappelait pas en quelle circonstance il avait pu en prendre connaissance. Donc, il se rapprocha tout en parlant à la personne qui était face à lui, heureusement qu’il n’y avait personne d’autre. Ils auraient pu trouver leur attitude à tous les deux vraiment étranges. Eun Gyeol n’avait vraiment aucune envie de tuer la personne qui se trouvait en face de lui, il voulait simplement qu’on le distrait encore un peu.

« Une bonne dizaine de fois ? Je ne pense pas autant. Parce que s’il y avait eu autant de rencontre, tu aurais surement été gravé dans ma mémoire. Mais ce n’est pas totalement le cas, alors j’en doute. Mais il est vrai que pour vous, une personne de ma famille et moi-même ne peuvent que se faire remarquer. » Malheureusement pour lui, il ne pouvait plus rester tranquille maintenant. Il devait toujours être sur ses gardes et cela était plus que contraignant. Enfin, Eun Gyeol était contente de voir que l’autre ne réagissait pas trop violemment alors qu’il le provoquait ouvertement. « Je me doute bien que tu aurais préféré être ailleurs, être transformé en une espèce comme la tienne, ne doit pas être de tout repos. Je pense qu’on a tous les deux de la chance. Tu pourrais m’attaquer et tenter de me tuer mais tu ne le fais pas. Et moi-même, j’avais tendance à vous tuer tous sans exceptions, mais je ne le fais plus. Je laisse une chance à tout le monde. » Il n’avait pas vraiment besoin de rajouter cela, mais il en ressentait le besoin. Oui, c’était devenu une habitude de toujours commenter, d’expliquer pourquoi il réagissait de telle ou telle manière.

« Mais il n’y a aucun jeu à calmer. Nous n’avons encore rien commencé, mais ne t’inquiète pas. J’imagine que tu as raison, et qu’il y a une troisième option que j’ai oublié de mentionner. Eh bien, je suis d’accord pour qu’on se comporte comme des gens civilisés mais arriveras-tu vraiment à te contrôler ? » Eun Gyeol était quand même surpris, il avait l’impression que ce jeune homme, ne savait même pas pourquoi il se sentait attirer par le vampire. Enfin, bien évidemment, attiré dans le sens d’un aimant. Le jeune homme ne pouvait malheureusement pas lui venir en aide. Il n’aimait pas aborder ce sujet. D’ailleurs, quand le jeune homme pris de nouveau la parole, il se rendit compte qu’il ne se trompait pas. Il ne savait vraiment pas.

« Tu ne sembles vraiment pas comprendre ce qui t’arrive et au fond, je comprends ta frustration. Je pourrais te le dire, mais je n’aime moi-même ne pas en parler. Mais sache que tu as raison, tu réagiras toujours différemment avec moi qu’avec n’importe quel autre Sang Pur. C’est dans ton sang. Et ne t’inquiète pas, j’imagine qu’il y a eu déjà assez d’effusion de sang dans ma vie. »
Eun Gyeol le regarda d’un regard amusé et recula de deux pas pour montrer qu’il pouvait bien coopérer. « Tu sembles vraiment lutter, ça doit être la première fois que tu te trouves aussi proche. Mais c’est le meilleur moyen pour apprendre. »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Tu ne devrais pas te trouver là feat Moon Jae Hyo   

Revenir en haut Aller en bas
 

Tu ne devrais pas te trouver là feat Moon Jae Hyo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» where are you going ? (feat. moon yoseob)
» Je ne pensais pas trouver quelqu'un comme toi .......
» Crise haitienne : Trouver le coupable ? Le pdt, PM, leaders ou Minustah!
» Faut bien trouver une occupation... [ PV : Patte d'Hiver ]
» j'ai du trouver un "exploit"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BLOODY EMPIRE :: Suwon :: Yeongtong :: Parc-