AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Travail de pros ft Moon Jae Hyo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

♦ Avatar : Kyung Ri - Nine Muses
Messages : 106
Yang Mee Na

MessageSujet: Travail de pros ft Moon Jae Hyo   Sam 2 Nov - 0:04

Travail de pros


Mee Na était d’extrême bonne humeur aujourd’hui. Elle avait une séance photo spéciale Halloween sur le thème d’ange et démon, et pour l’occasion elle devait travailler avec un petit apprenti mannequin qu’on lui avait confié personnellement. Quelle belle surprise, elle eut en voyant apparaitre le petit Jae Hyo dans la salle. Elle ne put s’empêcher d’exploser de rire en voyant son expression changer à son apparition. On pouvait considérer que Mee Na venait d’approuver le sacrifice fait en son honneur parce que oui on venait de lui offrir son punching ball préféré sur un plateau d’argent. La journée allait surement être dure pour lui…

Ce fut ainsi que Mee Na se retrouva avec une mine extrêmement joyeuse, commençant déjà à penser à toutes sortes de plans machiavéliques pour lui montrer qui était la chef et la meilleure ici. Cette séance photo n’a pas être de tout repos pour le pauvre petit garçon qui semblait avoir des flammes dans les yeux. Mee Na lui répondit par un magnifique sourire suivi d’un clin d’œil, le genre d’attention dont rêvaient tous les hommes dans la suite de l'hôtel. Il en avait que pour lui et il osait ne pas apprécier… Quel dommage… Ahlala ! Elle savait qu’il enrageait au fond de lui et qu’il ne supportait pas ses manières, au plus grand bonheur de Mee Na qui en rajoutait une couche en lui envoyant un baiser du bout des doigts.

Etant arrivée plus tôt que lui Mee Na était déjà prête, maquillée de façon pulpeuse, à la manière d’une femme fatale, arborant une tenue composée d’un corset rouge avec de la dentelle noire et d’un mini short noir. Ses longues jambes étaient sublimées par une paire de bottes en cuir noir arrivant à mi cuisses, tout l’attirail de la parfaite diablesse sexy. De sa démarche féline, elle se rapprocha dangereusement du garçon qui était en train de se faire maquiller. Elle vint s’assoir en face de lui croisant les jambes de manière provocante en clignant des yeux.

- Comment est-il possible de manquer ainsi de respect à ses sunbaes ? Déjà tu arrives en retard et en plus tu ne dis même pas bonjour ! Je suis vraiment choquée par ce manque de manières !

Elle se tourna ensuite vers le responsable de la séance photo en prenant un air vexé.

- Directeur ! Comment vous vous laissez de telles choses se passer ? C’est inacceptable de se comporter ainsi devant ses sunbaes ! Je n’aurai jamais fait une chose pareille à mes débuts ! Quand je pense qu’on me l'a personnellement confié, j’étais tellement heureuse et émue de pouvoir partager mon savoir avec un nouveau. Je me sens terriblement blessée !

Mee Na était presque trop fière de son acte de comédie, et elle dut se retenir d’exploser de rire lorsque le directeur réprimanda Jae Hyo en lui demandant de s’excuser auprès d’elle. Elle insista pour faire croire que non ce n’était pas la peine et qu’elle ne lui en voulait pas. L’erreur venait d’elle qui aurait du se présenter à lui en premier, et cela eut exactement l’effet qu’elle voulait. Le pauvre Jae Hyo se fit encore plus réprimander par le directeur, sous le l’œil ravi de Mee Na qui savourait son supplice. Aussitôt parti, Mee Na congédia également la maquilleuse pour s’occuper personnellement de Jae Hyo. Elle se pencha vers lui tout en lui tenant le menton pour lui relever le visage histoire de lui parler et qu’il soit le seul à l’entendre. S'armant d’un eyeliner, elle l'obligea à fermer les yeux pendant qu’elle continuait le travail de la maquilleuse.

- Moi aussi je suis très contente de te voir aujourd’hui. Je vais prendre un malin plaisir à m’occuper de toi très cher. Et… Ah oui… Oups ! Je crois que je t’ai raté.

A ces mots elle laissa déborder le trait d’eyeliner qu’elle avait commencé et se leva.

- Vraiment désolée…
fit elle en le regardant avec un sourire. Maquilleuse ! Je crois que ma main a tremblé, vous pouvez vérifier ça ? Ah quelle bêtise ! Pourquoi a t-il fallu que tu bouges autant ! Déjà qu’on était en retard, quand est ce que cette séance va pouvoir commencer !

Sur ce Mee Na s’éloigna de la table de maquillage presque en sautillant de bonheur. Oui la journée serait bien longue !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ladyfolio.tumblr.com/

avatar

♦ Avatar : Ho Jun Yeon
Messages : 60
Moon Jae Hyo

MessageSujet: Re: Travail de pros ft Moon Jae Hyo   Sam 2 Nov - 2:59



Travail de pros

Cela faisait depuis déjà un bon bout de temps que je travaillais comme apprenti dans une agence de mannequin et, jusqu’ici, je n’avais rien fait de véritablement palpitant. Non pas que percer dans ce domaine fusse l’un de mes rêves ; il ne s’agissait que d’une envie parmi tant d’autre, un engagement pris sur un coup de tête -après tout, j’avais l’éternité entière pour perdre mon temps- mais je n’aimais pas faire des choses ennuyantes. Hors, tout ce qu’on m’ordonnait de faire en faisait partie.
C’est pourquoi je ne pus retenir un semblant d’excitation lorsqu’on m’annonça que j’allais faire mon premier shooting.
Du moins, c’était le cas jusqu’à ce que je ne me rende au lieu-dit.

A l’instant même où j’entrai dans la pièce, un rire particulièrement détestable m’accueillit et je découvris –avec horreur et dégoût à la fois- que la charmante personne qui me ferait office de partenaire n’était autre que cette garce. Un tic nerveux agita le coin de mes lèvres alors que je tentais d’aborder un visage impéné-trable, en vain. « Putain de merde…c’est une blague, hein ? » Mais non. Visiblement, cela ne semblait pas en être une. Je devais vraiment bosser avec cette vipère.
Vraiment.
Je savais que Mee Na me regardait avec insistance, ne pouvant retenir sa jubilation. Elle afficha un grand sourire avant de me lancer une œillade. Un frisson de répulsion me parcourut l’échine. C’était tout simplement immonde…écœurant. Dieu que pouvais-je la détester… Si je l’avais pu, il ne se serait pas passé un dixième de seconde avant que je ne lui saute à la gorge pour déchiqueter sa carotide. Mon instinct de Dracun me l’ordonnait d’ailleurs avec une insistance prononcée, celle-ci l’étant telle que je sentais mes canines me tirailler la mâchoire. Avouez-le, l’idée était particulièrement tentante. Mais ce n’était ni le lieu et encore moins le moment…
Heureusement pour mon self-control, la styliste m’entraîna directement dans une autre pièce me changer avant que je ne puisse véritablement voir le baiser que cette pimbêche mima de m’envoyer.

Le thème de la séance –spécialement pour Halloween- était basé sur l’opposition ange/démon. Bien évidem-ment, le démon était incarné par ma partenaire. Cela lui allait comme un gant, on ne pouvait le nier. La tenue qu’elle portait…un peu moins. Quoique si le but était d’accentuer son côté vulgaire et dépravé, le tout pouvait se montrer concordant. Pour ma part, l’équipe avait choisi un ensemble blanc, composé d’un T-shirt à manches trois-quarts aux épaules dénuées et un simple slim. J’étais pieds nu et ne portait aucun accessoire hormis un épais lacet de cuir noir qui enserrait mon cou. Notre opposition était clairement mise en valeur ; la dépravation contre la pureté. Et c’était moi qui incarnais la pureté.
Quel ramassis de connerie.

Tandis que la maquilleuse s’occupait de parfaire mon « déguisement » -oui car pour moi cela ne pouvait être autre chose- Mee Na vint s’asseoir exactement en face de moi, croisant ses jambes d’une manière provocante. Les regards lubriques que lui jetaient les hommes de l’équipe ne m’échappèrent pas, ce qui eut le don miraculeux de renforcer ma haine à son égard. Comment pouvaient-ils être attirés par ce type de femmes ? C’était tout simplement…révoltant.
Sa venue ne m’inspirait rien de bon. Je ne savais que trop bien qu’elle n’en raterait pas une seule pour se payer ma tronche…

- Comment est-il possible de manquer ainsi de respect à ses sunbaes ? Déjà tu arrives en retard et en plus tu ne dis même pas bonjour ! Je suis vraiment choquée par ce manque de manières !s’écria-t-elle en prenant un air offusqué. Directeur ! Comment vous vous laissez de telles choses se passer ? C’est inacceptable de se comporter ainsi devant ses sunbaes ! Je n’aurai jamais fait une chose pareille à mes débuts ! Quand je pense qu’on me l'a personnellement confié, j’étais tellement heureuse et émue de pouvoir partager mon savoir avec un nouveau. Je me sens terriblement blessée !

Qu’est-ce que je disais ?
« Heureuse et émue ». Ahahah…quelle putain d’enfoirée. Je lui en foutrais des sentiments, moi…
Ça ne rata pas une seule seconde ; à peine avait-elle hurlé ses jérémiades que le directeur se tourna vers moi, l’œil sévère, et m’ordonna de lui présenter immédiatement des excuses. Mon regard glissa doucement en direction et je pus remarquer non sans grande difficulté son air jubilatoire. Il me sembla alors que je me tenais face à un chat, une créature odieuse qui ne demandait rien de plus que de jouer avec moi. Elle me cherchait. Et elle allait vite finir par me trouver.
Après de longs discours vainement récité avec une sincérité débordante d’hypocrisie et des réprimandes qui n’en finissait plus, elle congédia la maquilleuse et me saisit au menton, m’obligeant à relever le visage et attrapa un eyeliner. Je fermais les yeux, irrité, alors qu’elle tentait d’en mettre sur mes paupières.
Ça sentait le coup fourré à plein nez.

- Moi aussi je suis très contente de te voir aujourd’hui. Je vais prendre un malin plaisir à m’occuper de toi très cher. Et… Ah oui… Oups ! Je crois que je t’ai raté, glissa-t-elle avant de déborder intentionnellement. Vraiment désolée… Maquilleuse ! Je crois que ma main a tremblé, vous pouvez vérifier ça ? Ah quelle bêtise ! Pourquoi a t-il fallu que tu bouges autant ! Déjà qu’on était en retard, quand est ce que cette séance va pouvoir commencer !soupira-t-elle avant de s’éloigner gaiement.

Sensiblement, mon poing se crispa sur ma cuisse. J’allais la tuer. J’allais véritablement la tuer.
La maquilleuse revint en catastrophe, arrangeant immédiatement la bavure que l’autre pétasse m’avait faite. Je lui décrochais un sourire penaud, m’excusant des ennuis que je lui causais. Celle-ci me rassura aussitôt et termina de maquiller mes yeux, sans aucun doute charmé par mon expression angélique. Oui, j’étais un ange aujourd’hui.
Les hostilités étaient à présent ouvertes.

La séance photo se déroulait dans l’une des chambres d’un prestigieux hôtel, respirant le luxe et le raffine-ment à outrance. La pièce était dotée d’une somptueuse tapisserie dans les tons noir et rouge, revêtue de draperies sombres et parsemé de plumes blanches et de chaînes –ne me demandez pas pourquoi…- jusque dans ses moindres coins. Les projecteurs étaient rivés sur l’immense lit qui trônait fièrement au centre de la pièce. Mee Na y avait déjà pris place et abordait un air agacé, comme si mon soi-disant retard l’affligeait grandement.
Le photographe me fit signe de la rejoindre, prendre place à ses côtés sur le lit. Cette proximité soudaine piqua au vif le moindre de mes sens. Dire que j’étais si près d’elle et ne pouvait absolument rien tenter… On nous fit d’abord poser dos à dos pendant de longues minutes, reprenant continuellement la façon dont nous nous tenions, la position de nos mains, de nos têtes, l’expression de notre regard… Rien que pour cette simple prise, il nous fallut compter une longue demi-heure.
L’équipe nous donna alors une pause de cinq minutes, nous autorisant à bouger de nouveau librement. Alors que nous descendions du lit, mon pied se pris malencontreusement dans les siens, faisant aussitôt perdre l’équilibre à ma charmante partenaire. J’étouffais un petit cri faussement surpris et la contemplais une longue seconde avant de m’empresser de m’accroupir à sa hauteur. Il n’y avait que cette place qui lui convenait vraiment ; le sol.

- Vous n’avez rien, Mee Na-nim ?lui demandais-je en feignant l’inquiétude avant de lui prendre la main et de l’aider à se relever. Vous devriez faire attention…et si vous vous blessiez et qu’il arrivait quelque chose à votre sublime visage ? Ce serait vraiment fâcheux, soufflais-je en insistant sur le dernier mot.

Je me retournais vers le directeur et le photographe, l’air peiné.

- Vous ne pensez pas que la tenue de Mee Na-nim ne la dérange de trop ? Ce n’est peut-être pas aisé pour elle de se déplacer librement avec, surtout ses chaussures… Je sais que c’est pour le shooting et qu’elle lui va à merveille –c’est étrange, mais j’eus comme l’impression qu’une grande majorité des hommes fuirent mon regard..- mais n’est-ce pas trop pour elle ?... Je ne pourrai pas me pardonner s’il arrive quelque chose…

Je me retournais vers elle, faisant dos aux autres personnes présentent dans la pièce.

- Vous êtes quelqu’un que j’admire et estime beaucoup…dis-je avant de formuler silencieusement une autre phrase sur mes lèvres ; « je prendrais aussi bien soin de toi, ajuma. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

♦ Avatar : Kyung Ri - Nine Muses
Messages : 106
Yang Mee Na

MessageSujet: Re: Travail de pros ft Moon Jae Hyo   Lun 4 Nov - 21:44

J’aurais pu devenir actrice au lieu de choisir le mannequinat. Au point où j’en étais, je méritais de recevoir une étoile à Hollywood et mieux ! Recevoir l’Oscar de la meilleure actrice de l’année dans le film « Pourrir la vie de Jae Hyo ». Même le staff compatissait devant mon air professionnel de fille agacé alors qu’au fond je jubilais d’avoir réussi la première étape de mon plan diabolique. Décidément cette tenue de démone m’allait à saillir aujourd’hui.

Ainsi la séance photo put enfin commencer. Je ne pus m’empêcher de sourire lorsque le photographe m’indiqua de me mettre à ses côtés pour la première prise. Je n’avais même pas eu besoin de chercher un moyen de le perturber qu’on m’en avait offert un gratuitement. Je sentais très bien à quel point la petite chose angélique réprimait très fort la proximité en nous et rien ne pouvait me faire plus plaisir. Je pris la pose tout près de lui en restant parfaitement naturelle mais surtout très professionnelle, suivant les instructions du photographe très enthousiasmé. Cela dura pendant une demi-heure avant que nous puissions prendre une pause de cinq minutes bien méritée. J’aurais dû bien sur m’attendre à un coup bas de la part de mon partenaire qui était resté bien trop calme. Il ne se fit pas prier pour réussir à me faire tomber du lit en faisant passer ça pour un simple accident.

- Vous n’avez rien, Mee Na-nim ? Vous devriez faire attention…et si vous vous blessiez et qu’il arrivait quelque chose à votre sublime visage ? Ce serait vraiment fâcheux.

Il voulait jouer au plus malin avec moi mais j’avais plus d’un tour dans mon sac pour lui faire regretter son geste ainsi que son acte de comédie des plus minables.

- Vous ne pensez pas que la tenue de Mee Na-nim ne la dérange de trop ? Ce n’est peut-être pas aisé pour elle de se déplacer librement avec, surtout ses chaussures… Je sais que c’est pour le shooting et qu’elle lui va à merveille mais n’est-ce pas trop pour elle ?... Je ne pourrai pas me pardonner s’il arrive quelque chose… Vous êtes quelqu’un que j’admire et estime beaucoup… ajouta t-il en se retournant vers moi suivi d’un « je prendrais aussi bien soin de toi, ajuma. » inaudible mais facile à lire.

J’éclatais de rire en me relevant, décidément il m’amusait énormément. C’était tellement plus intéressant d’avoir un adversaire tenace comme lui. Sans plus de cérémonie, je fis passer mes cheveux sur une épaule et posai la pointe de mon pied sur le lit me penchant tout en cambrant le dos pour ouvrir la fermeture de mes bottes. Je les retirai une à une en glissant ensuite une main baladeuse de ma jambe jusqu’à ma cuisse. J’affichai un sourire satisfait et me rapprocha dangereusement de l’apprenti mannequin.

- Si tu veux en voir plus mon petit Jae Hyo, il fallait le dire plus tôt. Cette tenue peut devenir encore plus minimaliste si tu le souhaites. Seulement 17 ans et déjà coquin… continuais je en passant un doigt sur sa joue. Ce n’est pas bien du tout, noona n’aime que les grands garçons, terminai-je en mettant particulièrement l’accent sur les deux derniers mots.

Ainsi je pris son visage entre mes mains et lui déposa un léger baiser sur le front pour ensuite montrer une expression compatissante visible de tous avant de le laisser là pour aller mettre autre chose. Cette fois ci, restant toujours dans le même thème, j’optais pour une tenue composée d’un haut en dentelle noir avec un short rouge, et accompagné d’une paire de bas noirs. Comme chaussures, je préférais une paire d’escarpins noirs plutôt confortables. Je pouvais très bien sentir sur moi les regards presque animaliers des hommes dans la salle mais mes yeux étaient fixés sur Jae Hyo. Je réfléchissais à un moyen pour lui faire détester notre prochaine prise et eus soudainement une idée. Allant le voir le directeur de la séance je lui fis une proposition particulière. Sans grande peine j’arrivais à lui faire accepter, c’était presque trop facile de faire succomber à mon charme ses idiots d’humains.

Le concept était que l’ange serait sous l’emprise de la démone et n’arriverait pas à s’en défaire. Pour la prise, Jae Hyo allait porter un collier en métal lié à une chaine. L’expression de son visage changea lorsque le photographe vint lui annoncer ce qui allait suivre. Un des techniciens vint lui poser le dispositif pendant que je m’approchais pour m'emparer de la chaine.

- A genoux devant moi petit ange, dis je en tirant légèrement sur le lien afin de lui faire comprendre qu’il n’allait pas y échapper.


[HRP : Désolée pour le retard de la réponse T.T je suis malade actu, je te laisse de quoi riposter ^^ je répondrais plus vite la prochaine fois. (et puis c’est bien elle sur la photo de la tenue ^^)]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ladyfolio.tumblr.com/

avatar

♦ Avatar : Ho Jun Yeon
Messages : 60
Moon Jae Hyo

MessageSujet: Re: Travail de pros ft Moon Jae Hyo   Mer 6 Nov - 21:04



Contre toute attente –quoique non, après tout je ne pouvais pas l’imaginer agir d’une autre façon- elle se mit à rire à gorge déployée, ne me laissant rien de plus qu’une amère frustration. Bien évidemment, elle semblait prendre un plus grand plaisir que moi à ce jeu ; n’était-ce pas elle-même qui l’avait cherché ?
Elle ramena ses cheveux sur une seule épaule d’un geste très professionnel avant de prendre une pose provocante et de retirer ses bottes. Intérieurement, je soupirais. Pourquoi devait-elle en rajouter tant pour si peu de chose ? J’avais beaucoup de mal à l’admettre, mais je ne pensais pas que cela était indispensable pour attirer sur elle bon nombre de regards… La main qu’elle fit glisser le long de sas jambe, par exemple, était le geste de trop.
Mee Na reporta son attention sur moi, un sourire carnassier aux lèvres, avant de s’avancer en ma direction.

- Si tu veux en voir plus mon petit Jae Hyo, il fallait le dire plus tôt. Cette tenue peut devenir encore plus minimaliste si tu le souhaites. Seulement 17 ans et déjà coquin… minauda-t-elle en passant un de ses doigts fuselés sur joue. Ce n’est pas bien du tout, noona n’aime que les grands garçons, ajouta-t-elle en accentuant volontairement ses deux derniers mots.

Puis, elle s’empara de mon visage de ses deux mains, déposa un baiser sur mon front et repartit changer de tenue. Je ne répondais rien, me faisant violence pour ne pas l’égorger de suite. Elle se foutait royalement de ma gueule et ce, devant tout le monde. Tssss…comme-ci une garce comme elle pouvait m’intéresser d’une quelconque façon… Je n’étais pas comme tous ses hommes au regard salace, la détaillant de la même manière qu’un prédateur l’aurait fait avec de la chair fraîche. Non vraiment, je me serais bien passé de ce genre de commentaire complètement déplacé. Surtout venant de la part d’une personne qui avait pu remarquer ô combien la gente féminine ne m’inspirait rien de plus que le dégout.
Elle cherchait juste à m’acculer.

La styliste venait une nouvelle fois de me faire passer dans la pièce d’essayage, m’apportant un haut blanc à col bénitier et manches courts, ainsi qu’un jeans de la même couleur, délavé et troués aux genoux. Et, pour finir, un épais nouveau cordon de cuir au poignet droit. Je me regardais dans le miroir, blasé. Il y avait de l’évolution, mais j’avais comme l’impression que ce n’était toujours pas ça…
Revenus dans la chambre, je me postais dans un coin, attendant que nous commencions la suite. A vrai dire, je n’avais qu’une hâte : finir ce shooting à la con et aller manger, histoire de déverser ma fureur sur n’importe quel inconnu. Mes yeux rencontrèrent un instant ceux de ma charmante partenaire et je remarquais –avec une certaine appréhension- l’étrange lueur qui y brillait. Un tic nerveux agita de nouveau le coin de mes lèvres lorsque je la vis se diriger d’un pas décidé vers le directeur. « Ohoh…ça sent les emmerdes à plein nez… »
Et, en moins de temps qu’il ne fallut pour le dire, un des technicien m’accrocha une foutue laisse en acier autour du cou. Je sentis instantanément mon corps se crisper au contact du métal froid contre ma peau. Cette pétasse avait réussi. Elle avait réussi à s’approprier le contrôle de la séance, de par ses sourires mielleux et ses poses…pour le moins éloquentes. Je la maudissais un bon millième de fois, comprenant parfaitement l’idée qui lui passait par la tête. Si elle croyait qu’après ça elle s’en sortirait vivante…

- A genoux devant moi petit ange, dit-elle en attrapant la chaîne reliée à mon cou et en la tirant vers elle.

Le message était on ne peut plus clair : « je vais te faire passer le plus mauvais moment de toute ta vie ». Je la foudroyais du regard sans véritablement chercher à m’en cacher, avant d’expirer doucement. Business était business, et il me fallait lui montrer que j’étais plus fort que cela. Bien que ce coup qu’elle m’avait si salement porté me fût détestable, je devais l’encaisser. J’allais lui montrer de quoi j’étais capable.
Je me m’agenouillais docilement en face d’elle, devant l’expression scandalisée des femmes et celle, insup-portable et envieuse, des hommes. Alors que la séance reprenait et battait son plein, lui faisant prendre maintes et maintes postures explicites et me contraignant d’endosser le rôle de l’ange frêle et soumis, une vague idée germa dans mon esprit ; il me fallait lui renvoyer la balle.
Lorsque qu’elle dût me regarder de haut et tirer sur la laisse pour me faire redresser la tête, je lus sur son visage à quel point le rôle de la dominante lui plaisait. A quel point me voir à ses pieds, inoffensif et candide lui était agréable.
C’est ce que nous allions voir.
Je suffoquais aussitôt, laissant échapper de faibles toussotements. Si le rôle de la démone manipulatrice et sans scrupule lui allait si bien, le rôle de l’ange fragile et innocent m’allait comme un gant.
Le photographe s’arrêta aussitôt, tandis que le directeur s’approcha de nous, me demandant ce qu’il m’arrivait. J’esquissais un sourire désolé, portant une main à ma gorge.

- Ce n’est rien… Mee Na-nim a juste tiré un peu trop fort sur la chaîne, je crois qu’elle s’est prise au jeu plus que je ne l’aurais pensé…murmurai-je en coulant vers elle. Comme vous l’avez souligné, vous préférez les grands garçons, mais n’oubliez pas que je ne suis encore qu’un enfant… Peut-être avez-vous l’habitude de jouer violemment avec eux, mais je suis un peu plus fragile…donc si cela ne vous pose pas d’inconvénients, pouvez-vous vous montrer plus douce ?demandais-je ingénument à son attention.

Je lui souriais gentiment, masquant le fond de ma pensée qu’elle devinait sans grand mal. Puis, doucement, je palpais mon cou en feignant une petite grimace.

- Je crois que finalement je me suis peut-être fait mal…


[HRP ~ T'inquiète pas pour ça ^-^ et bon rétablissement ♥]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

♦ Avatar : Kyung Ri - Nine Muses
Messages : 106
Yang Mee Na

MessageSujet: Re: Travail de pros ft Moon Jae Hyo   Mer 13 Nov - 11:42


Mee Na esquissa un rictus victorieux en voyant le frêle petit vampire s’agenouiller devant elle. Cette fois encore elle avait gagné et il en avait eu plein la face. C’était le prix à payer pour l’avoir fait volontairement tombé du lit, et elle ne comptait pas s’arrêter là. Mee Na allait faire de cette séance un enfer pour lui, et lui donner toutes les bonnes raisons de la traiter de salope. A chaque nouvelle pose, son instinct dominateur grandissait un peu plus mettant Mee Na au comble de l’extase. Son petit cœur de sorcière manipulatrice jubilait tellement qu’elle força le Dracun à lever la tête pour la regarder. Elle voulait lire la détresse dans ses yeux, qu’il la supplie pour qu’elle lui offre son pardon mais c’était oublier que cet espèce de fouteur de merde était malin. Il fit mine de toussoter comme si elle lui avait fait mal avec sa laisse poussant le directeur à s’approcher de lui pour lui demander s’il allait bien sous le regard offusqué de Mee Na.

- Ce n’est rien… Mee Na-nim a juste tiré un peu trop fort sur la chaîne, je crois qu’elle s’est prise au jeu plus que je ne l’aurais pensé… murmura-t-il en coulant vers elle. Comme vous l’avez souligné, vous préférez les grands garçons, mais n’oubliez pas que je ne suis encore qu’un enfant… Peut-être avez-vous l’habitude de jouer violemment avec eux, mais je suis un peu plus fragile…donc si cela ne vous pose pas d’inconvénients, pouvez-vous vous montrer plus douce ?

Même le sifflement d’un serpent aurait paru moins venimeux que ses mots. Mee Na en était choqué au point d’avoir perdu momentanément la parole. La vipère qui se cachait derrière ce visage enfantin n’était pas à sous-estimer. Le comble de cet acte fut sa petite grimace en même temps qu’il se frottait le cou.

- Je crois que finalement je me suis peut-être fait mal…

Mee Na serra la mâchoire retenant son envie de lui arracher la tête. Des envies meurtrières s’insinuaient sous sa peau comme des milliers de fourmis parcourant ses artères. Elle dut se mordre la langue pour ne pas pousser un rire amer devant cette comédie des plus ridicules. Elle était très en colère mais elle ne devait pas se laisser dominer par ses émotions. Il fallait qu’elle contre-attaque au plus vite avant de perdre la face devant lui. Ainsi elle s’accroupit à sa hauteur et lui retira elle-même le collier en métal avant de le serrer dans ses bras. Elle soupira se concentrant pour lui montrer comment un acteur devait faire pour jouer parfaitement. S’écartant un peu de lui, Mee Na prit son visage entre ses mains et lui caressa doucement les joues avec les pouces en prenant en un air désolé.

- Je suis vraiment désolée. J’avoue mettre beaucoup trop pris au jeu pendant la séance. Mon expérience et mon professionnalisme dans le mannequinat m’ont appris à toujours mettre du cœur dans tout ce que je fais pour que cela devienne naturel sur les photos, n’oublia t-elle pas de dire pour ajouter son venin dans la situation. Ce sont les risques du métier, ce genre d’incident arrive souvent tu sais mais tu l’apprendras plus tard. Je ne voulais pas te blesser mon petit cœur, ce n’était pas  volontaire, pardonne moi d’accord ? ajouta t-elle en déposant un baiser sur son front. Et appelle moi noona, pour moi tu es comme un petit frère dont je dois prendre soin. Inutile d’utiliser de grandes formalités entre nous. Noona va appeler un médecin pour toi.

Mee Na se releva faisant mine d’aller chercher son téléphone. Elle n’en avait pas encore fini avec lui, s’il souhaitait attirer l’attention la jeune femme avait plus d’un tour dans son sac pour la récupérer. Elle se mit à éternuer, cherchant toujours ce soi-disant portable qui avait disparu puis s’assit un moment en se tenant la tête. Les hommes du studio vinrent aussitôt la voir pour savoir ce qui n’allait pas, et elle prit un air résolument malade.

- Je crois que je commence à me sentir mal moi aussi… On est bientôt en hiver et je suis obligée de porter des tenues tellement légères…

Mee Na se mordit la lèvre en même temps que ses yeux devenaient humides. Elle était décidément très forte.

- J’ai tellement froid… Je crois que j’ai besoin d’un médecin moi aussi, termina t-elle avec un éternuement.

Comme elle l’avait imaginé, ils se mirent à paniquer et allèrent lui chercher une couverture pour la réchauffer. Certains lui proposèrent une boisson chaude en se disputant presque pour être celui qui lui offrira. Mee Na fronça les sourcils en esquissant un petit sourire de remerciements. Jae Hyo venait d’être complètement oublié.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ladyfolio.tumblr.com/

avatar

♦ Avatar : Ho Jun Yeon
Messages : 60
Moon Jae Hyo

MessageSujet: Re: Travail de pros ft Moon Jae Hyo   Jeu 14 Nov - 20:37



Je ne pourrai jamais exprimer avec des mots la satisfaction qui m’envahit lorsque je vis son visage se crisper sensiblement. Mee Na venait de comprendre que je n’étais pas si inoffensif que ce que je laissais paraître. Elle pouvait enfin me considérer comme un ennemi à la hauteur. « Et un point pour moi. »
Mais cette jouissance fut de courte durée. Comme je pouvais m’y attendre de sa part, elle rebondit avec une vitesse incroyable, ne laissant nullement paraître le fond de sa pensée.

Elle s’accroupit à ma hauteur, et retira le collier qu’elle avait pourtant prit un malin plaisir à me voir porter. Puis, elle me serra dans ses bras, déclenchant le long de ma colonne vertébrale des frissons d’horreur. Le jeu n’était-il pas poussé un peu trop loin ?... Il fallait dire que là, c’était à la limite du supportable. L’odeur si propre aux sang-purs qu’elle dégageait me faisait légèrement tourner la tête, provoquant d’affreux picote-ments aux extrémités de ma mâchoire. Dieu que je crevais d’envie de l’anéantir une bonne fois pour toute…
Elle laissa échapper un soupir avant de s’écarter de moi et de prendre mon visage entre ses mains, caressant mes joues du bout de ses pouces. Je retenais une moue dédaigneuse. Même son petit air désolé à la con était plus qu’insupportable. Mais ce qui m’énervait le plus, c’est qu’elle faisait une bien meilleure actrice que moi.

- Je suis vraiment désolée. J’avoue mettre beaucoup trop pris au jeu pendant la séance. Mon expé-rience et mon professionnalisme dans le mannequinat m’ont appris à toujours mettre du cœur dans tout ce que je fais pour que cela devienne naturel sur les photos, ajouta-t-elle d’une manière qui m’était bien perfide. Ce sont les risques du métier, ce genre d’incident arrive souvent tu sais mais tu l’apprendras plus tard. Je ne voulais pas te blesser mon petit cœur, ce n’était pas  volontaire, pardonne moi d’accord ? ajouta t-elle en déposant un baiser sur mon front. Et appelle moi noona, pour moi tu es comme un petit frère dont je dois prendre soin. Inutile d’utiliser de grandes formalités entre nous. Noona va appeler un médecin pour toi.

« Je vais lui casser la gueule, je vais lui casser la gueule, je vais lui casser la gueule, je vais lui…nan mais bordel de merde quoi ! » Noona. Voyez-vous ça…n’était-elle pas un peu trop âgée pour cela ? Personnellement, je trouvais que le terme d’ajuma lui convenait bien mieux. Et puis c’était quoi ce délire de « petit frère » ?! Je savais plus que quiconque que je représentais absolument tout pour elle sauf un petit frère qu’elle voulait protéger. Je frissonnais. Rien que l’entendre dire cela me donnait la nausée.
Mais c’était vraiment fort de sa part ; toute l’équipe la regardait avec attendrissement et émerveillement. Pour se faire bien voir, elle se faisait bien voir. Un peu trop à mon gout, même. Je mourrais d’envie de leur crier à tous que cette fille n’était qu’une affreuse garce manipulatrice mais, après mûre réflexion, j’étais moi aussi plutôt pas mal dans mon genre.

Mee Na se redressa, fit quelques pas puis, aussitôt, se mit à éternuer. Et elle s’assit en se tenant la tête, affichant une mine fiévreuse. J’haussais un sourcil en voyant quelques hommes venir –non, le terme exact était courir- vers elle.

- Je crois que je commence à me sentir mal moi aussi… On est bientôt en hiver et je suis obligée de porter des tenues tellement légères…

« Ah nan mais nan…me dites pas qu’elle…»

- J’ai tellement froid… Je crois que j’ai besoin d’un médecin moi aussi…

« Ah si. » Mais quelle garce ! En une fraction de seconde, elle s’était attiré toute l’attention pour elle toute seule. Comme si on pouvait tomber malade aussi brutalement…mais non, personne ne semblait remarquer ce détail. Ils étaient tous –les hommes, précisons-le- à ses pieds, se disputant à moitié pour s’octroyer ses faveurs, tels de vulgaires chiens remuants la queue devant leur maîtresse.

Je me permettais d’esquisser une grimace de dégout avant de revêtir cet écœurant masque d’ange candide, qui m’allait pourtant si bien. Je ne pouvais pas rester là sans rien faire, tandis qu’elle devenait le centre d’attention de tous.

Je m’avançais en sa direction et, d’un air faussement amical, demandais à tous ses prétendants de me faire de la place. Doucement, je me penchais vers elle et apposais mon front contre le sien, feignant une mine consternée.

- Humm…Noona n’a pas de fièvre, mais je crains que cela n’arrive… Il faut quand même appeler un médecin, par prudence…

Je me tournais vers le directeur, lui lançant un regard suppliant.

- Vous ne voyez pas qu’elle est si faible ?... Je ne pardonnerai à personne si ma Noona tombe malade à cause de ce que vous lui faite porter, elle qui s’investit tellement dans son travail…murmurais-je, comme affligé.

Un des membres de l’équipe, comprenant mon message, s’empara de son portable pour appeler un médecin. Je souriais intérieurement. Bien, au moins je n’étais plus en plan, derrière elle.

- Tu as besoin de quelque chose, Noona ? Je ferai n’importe quoi pour que tu ailles vite mieux…

Je lui décrochais un sourire remplit d’hypocrisie.
J’allais être le plus parfait des petits frères.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

♦ Avatar : Kyung Ri - Nine Muses
Messages : 106
Yang Mee Na

MessageSujet: Re: Travail de pros ft Moon Jae Hyo   Dim 19 Jan - 17:21

Tout se passait à merveille ! Mee Na ne pouvait pas être plus heureuse à l’instant présent. Cette petite vermine allait se faire écraser comme un vulgaire insecte. Elle évita de réagir lorsqu’il s’approcha d’elle et posa son front contre le sien. A quoi jouait il maintenant ? Ses élans de tendresse n’étaient guère rassurants. D’ailleurs elle vit dans son regard une vipère prête à mordre jusqu’à ce que mort s’en suive. Mais malheureusement pour lui Mee Na était increvable, elle avait de longues années derrière elle pour se laisser facilement abattre par un insignifiant jeune vampire. Une nouvelle idée venait de lui passer par l’esprit… Et si… Mee Na rit intérieurement en imaginant un plan machiavélique, s’il osait lui jouait un mauvais tour elle prendrait un malin plaisir à le lui faire regretter.

- Humm…Noona n’a pas de fièvre, mais je crains que cela n’arrive… Il faut quand même appeler un médecin, par prudence… Vous ne voyez pas qu’elle est si faible ?... Je ne pardonnerai à personne si ma Noona tombe malade à cause de ce que vous lui faite porter, elle qui s’investit tellement dans son travail… murmura t-il, dans un acte digne d’Hollywood.

Tout ça pour faire venir réellement un médecin. Rien que ça… Mee Na avait l’habitude de jouer la comédie depuis des siècles devant les médecins ils étaient tellement faciles à berner. Mais non Jae Hyo avait surement autre chose derrière la tête. Il ne supportait pas d’être mis à l’écart et le jeu du gentil petit garçon était simplement pour qu’on lui accorde tous les honneurs. Mee Na allait lui montrer comme un gentil petit frère devait servir sa géniale noona.

- Tu as besoin de quelque chose, Noona ? Je ferai n’importe quoi pour que tu ailles vite mieux…
- C’est tellement gentil de ta part mon Jae Hyo… Je n’aurai jamais osé te demander quelque chose… mais si tu le proposes alors je voudrais bien un café caramel avec un chausson aux pommes… Hum… Mais j’y pense… Les autres dans le studio doivent avoir faim aussi, si je n’étais pas aussi mal tu sais que je ne te demanderais jamais une chose pareille et que j’irai le faire moi-même. Mais vois tu j’ai peur de défaillir si je devais faire cette course toute seule… Alors pourrais-tu aller prendre des commandes pour tout le staff toi-même, c’est moi qui offre.

Elle avait particulièrement mis l’accent sur les derniers mots pour bien lui faire comprendre qu’il avait intérêt à se démerder seul et que de toute façon c’est à elle qu’on serait reconnaissant puisque c’était elle qui payait. D’un geste désinvolte, elle lui désigna son sac pour qu’il aille y chercher sa carte de crédit. C’était aussi une manière de lui dire qu’il pouvait disposer et qu’elle n’avait plus envie de le voir dans les parages. Cet hôtel n’était pas assez grand pour eux deux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ladyfolio.tumblr.com/



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Travail de pros ft Moon Jae Hyo   

Revenir en haut Aller en bas
 

Travail de pros ft Moon Jae Hyo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» HAITI-JOBS-HAITI-TRAVAIL-HAITI TRABAJO-HAITI EMPLOIE-EMBAUCHAGE
» Plan d'action: ministere des Affaires Sociales et du Travail
» Atelier de travail sur le phénomène de l'exclusion dans la société haitienne
» AN OPEN LETTER TO BAN KI-MOON
» Le travail ... Toujours le travail ... ( Pv Hermione )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BLOODY EMPIRE :: Suwon :: Paldal :: Hôtels-